Choisir son trépied

Le trépied est l'un des accessoires les plus importants en photographie. Les prises de vue sans trépied ne laissent place qu'à des vitesses d'obturation très rapides et ne permettent pas de réaliser plusieurs cadrages parfaitement identiques. Si vous souhaitez opter pour une exposition longue, photographier les étoiles ou encore certains paysages naturels, le trépied sera donc un accessoire indispensable.

Bien qu'il soit essentiel, trop de photographes négligent le trépied dont les prix varient généralement de 50 à 500 euros pour les modèles les plus onéreux. Mais après tout, quelles différences existe-il et comment justifier un tel écart de prix?

 

Poids, stabilité et prix

Trois éléments principaux doivent vous guider dans votre choix: le poids, la stabilité et bien entendu le prix.

Si vous envisagez de faire une randonnée, il est recommandé de ne pas trop se surcharger. Votre dos souffrira vite de la charge supplémentaire induite par le trépied. Prenez donc garde lors de l'achat à vérifier ce critère ou à sous-peser vous même le trépied pour vous faire une idée. Soyez réaliste: même si ce modèle vous semblait parfait, trop lourd il ne vous servira pas comme il devrait.

Plus un trépied est stable plus vos photos auront de bonnes chances d'être réussies. Prenez l'exemple d'une exposition longue de 30 secondes appliquée afin de photographier des éclairs à la nuit tombante. Le vent forcit et souffle en rafales. La moindre vibration pendant les trente secondes suffiront à gâcher votre photo et la rendre simplement inutilisable. Notez aussi que certains trépieds proposent des crochets afin de fixer au dessous un sac de sable.

Le prix est un critère qui se passe d'explications. Certains trépieds sont incroyablement chers et la plupart des photographes n'ont pas besoin du meilleur, mais juste le bon trépied correspondant à leurs besoins. Le prix est généralement justifié par le matériau employé: aluminium (bon marché, plus lourd et moins stable) et le carbone (horriblement cher, léger et stable). A vous de voir mais un trépied en aluminium qualitatif et dont la tête est légère pourra généralement suffire à la plupart des photographes.

 

Ne négligez pas la rotule

La rotule peut être achetée séparément ou bien ensemble avec les pieds. On distingue généralement la rotule sphérique, simple d'usage et généralement légère, de la rotule à crémaillère mieux adaptée aux vidéastes. Lors de votre choix n'hésitez pas à tester et vérifier que vous pouvez facilement incliner votre appareil à la verticale ou complètement à l'envers si un jour vous seriez tenté de prendre une photo du bas d'une tour ou un d'arbre. N'oubliez pas que la rotule peut considérablement alourdir votre trépied.

 

Facile à transporter, facile à monter

Un trépied léger pourra facilement se fixer à votre sac à dos photo si ce dernier dispose d'une sangle d'accroche ou d'un compartiment à cet effet. Lors de l'achat, n'hésitez pas à demander au vendeur de monter et de le démonter devant vous. Dans certaines conditions, un montage rapide et facile sera très apprécié (en particulier par temps très froid lorsque vos mains sont engourdies).

 

Quelques conseils d'utilisation

Faites le ménage au sol afin d'éviter que le trépied chute ou soit instable.

N'allongez les pieds et la colonne centrale que si nécessaire. Plus le centre de gravité est surélevé, plus le risque de flou de bougé est important.

Vérifiez toujours que votre appareil est bien fixé au trépied. Evitez de transporter le trépied avec votre appareil dessus.